Attitude des professeurs à revoir

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Mer 12 Mar 2008 - 2:21

C'est vrai, l'appel est si rapide que cela?

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par passante le Mer 12 Mar 2008 - 2:23

yasoft a écrit:bon demain ça sera le procès final!!
Je me demande qui va sortir le champagne demain.

tu es jeune et si désabusé
si j'ai largué des mômes dans cet état après que nous sous soyons coltinés mutuellement(chacun apprend de l'autre)... que je sois maudite à vie!

le monde ne fut jamais simple
vous êtes la génération sida-chômage
tout semble foutu et merdique
aussi sombre que soit notre regard, il nous faut vivre dans cette réalité-là et tant qu'à faire, y chouraver notre part de bonheur
si vous et moi ne sommes pas porteurs d'espoir(par simple pragmatisme), de petits bonheurs à savoir saisir, vous et moi, on aura loupé la rencontre
défiez tous les pires

yasoft, pas mal d'entre eux ont accepté de vivre hors de ce "bof" que chaque génération se complut à prononcer, pis...à ressentir

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Mer 12 Mar 2008 - 2:28

bonsoir passante...
dites-moi, c'est pas si triste que ça d'être jeune aujourd'hui, tout de même?

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par passante le Mer 12 Mar 2008 - 2:57

lalotte a écrit:bonsoir passante...
dites-moi, c'est pas si triste que ça d'être jeune aujourd'hui, tout de même?

heu...ma chère lalotte, j'en sais fichtre rien

il n'a jamais été facile d'être jeune
il n'a jamais été facile d'être vieux( aïie, mes osselets piaillent Very Happy )

mais t'as des cassandres de tous bords
si je ne tremblais devant carl et son armada de modés Very Happy , j'te dirais que depuis toujours, t'as des jeunes c..s et des vieux c..s
t'as aussi des jeunes sensass et des vioques pas trop ch...ts

t'as pigé, lalotte, tu me chambres: on choisit d'être c... ou on choisit de participer au souffle de vie


tu s'rais pas de la seconde catégorie?
plus ça va, plus je me demande ce que tu fichais avec le tandem... t'es trop bien pour eux cyclops

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Mer 12 Mar 2008 - 3:10

Merci passante... je suis une abominable optimiste avec de temps en temps une pincée de cynisme mordant (comme quoi on n'est jamais tout noir ou tout blanc)... enfin, c'est comme cela que je me décrirais... j'espère toujours mais je n'attends rien (oui, c'est un peu bizarre, mais je m'en sors) et jusqu'ici ça va!! Je pense simplement que quand on est jeune, disons, juste après le terrible moment de l'adolescence où rien ne va, la vie est une immense promesse et j'ai du mal à croire que la génération chômage sida soit passée à côté de ce moment de grâce qui peut durer un instant ou toute la vie (si on choisit effectivement de le faire durer).
L'espoir, je suis d'accord, est l'ingrédient le plus essentiel aux nouvelles générations.
C'est peut-être là que mon choix vous a surpris... je trouvais que note2be avait l'avantage de vouloir faire bouger quelque chose, une sorte d'immobilisme de certains (pas de tous, on a bien vu sur les différents forums que des profs bien, il y en a des tas... au cas où on ait oublié qu'on en a tous eu des tas)... on les confie à un système figé avec des inspections sporadiques et on ne se demande pas ce qu'ils pensent de tout cela, eux qui sont au coeur du problème, justement... Je conçois tout à fait que note2be ne vous ait pas plu mais je pense qu'il y a là une ébauche d'idée intéressante et qu'il faudrait qu'elle soit poussée dans le bon sens.

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par passante le Mer 12 Mar 2008 - 3:21

lalotte a écrit:Merci passante... je suis une abominable optimiste avec de temps en temps une pincée de cynisme mordant (comme quoi on n'est jamais tout noir ou tout blanc)... enfin, c'est comme cela que je me décrirais... j'espère toujours mais je n'attends rien (oui, c'est un peu bizarre, mais je m'en sors) et jusqu'ici ça va!! Je pense simplement que quand on est jeune, disons, juste après le terrible moment de l'adolescence où rien ne va, la vie est une immense promesse et j'ai du mal à croire que la génération chômage sida soit passée à côté de ce moment de grâce qui peut durer un instant ou toute la vie (si on choisit effectivement de le faire durer).
L'espoir, je suis d'accord, est l'ingrédient le plus essentiel aux nouvelles générations.
C'est peut-être là que mon choix vous a surpris... je trouvais que note2be avait l'avantage de vouloir faire bouger quelque chose, une sorte d'immobilisme de certains (pas de tous, on a bien vu sur les différents forums que des profs bien, il y en a des tas... au cas où on ait oublié qu'on en a tous eu des tas)... on les confie à un système figé avec des inspections sporadiques et on ne se demande pas ce qu'ils pensent de tout cela, eux qui sont au coeur du problème, justement... Je conçois tout à fait que note2be ne vous ait pas plu mais je pense qu'il y a là une ébauche d'idée intéressante et qu'il faudrait qu'elle soit poussée dans le bon sens.

non, non, lalotte, fais pas ça!
tu n'as ni à t'expliquer, ni à justifier, je ne voulais pas ça

à mon sens l'idéalisme puise ses racines dans le pessimisme le plus cynique
y a pas un sociologue, un psychologue ou un "logue" patenté qui puisse m'expliquer?
avec tous les diplômes qu'ils se trimballent ici , s'il n'y en a pas un pour éclairer ma lanterne, je me calfeutre dans mon tonneau et n'en sors plus
Twisted Evil

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Mer 12 Mar 2008 - 3:34

alors pas de problème... je ne suis pas idéaliste... (ça me fiche les jetons!!! quand on pense à toutes les horreurs commises au nom de grands idéaux... brrrrr, ça fait froid dans le dos!!!) Non, je trouve qu'il ne faut pas changer les choses qui marchent mais si quelque chose ne marche pas ou marche mal, il ne faut pas tirer sur le premier qui propose une solution (même si ce n'est pas la solution idéale...), on peut discuter calmement, faire preuve de prospective, etc, etc.

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Fabien le Mer 12 Mar 2008 - 3:43

Je suis bien d'accord, c'est pourquoi le fait de tirer sur les professeurs ( et en faire les boucs émissaires, ils essaient eux aussi d'améliorer la situation ) , comme l'a fait Note2be, n'était pas très "sport" !
Twisted Evil Smile Twisted Evil
avatar
Fabien
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 45
Age : 33
Localisation : Seine et Marne
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par passante le Mer 12 Mar 2008 - 4:13

lalotte a écrit:je ne suis pas idéaliste.

désolée, tu l'es lol!


je voulais dire que ne peut être idéaliste que celui qui a pris la mesure du monde et de l'humain

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Mer 12 Mar 2008 - 6:41

Ahhh, bon, je prenais le terme idéaliste au premier degré comme celui qui poursuit envers et contre tout un idéal et est prêt à tout sacrifier pour celui-ci... (et là, vraiment, ce n'est pas moi... du tout)...
La mesure du monde et de l'humain... du haut de mes 30 ans... j'en doute quand même un peu, il me manque un peu de... (cette expression très à la mode) "vécu", non?
Non, je suis optimiste (avec une part de lucidité tout de même, j'espère) parce que je crois que chaque individu a une chance de réussir au départ... ceux qui forcent mon admiration, ce sont ceux qui partant de rien, avec toutes les excuses de la vie pour rester au plus bas, se sont donné les chances d'y arriver et ont réussi... (sans tricher) mais je ne sais pas vraiment aujourd'hui quels sont les modèles de la nouvelle génération... j'ai parfois l'impression qu'on installe trop confortablement les "jeunes" dans un rôle de victime (vous savez, vous en parliez tout à l'heure, la pôôôvre génération chômage et sida). Si on a toutes les excuses pour se planter, pourquoi se donner la peine d'essayer? Bref, je ne pense pas qu'on fasse avancer les choses comme cela.
J'espère que mes propos ne vous choquent pas...
Evidemment, le maître d'école qui faisait rêver les générations précédentes, c'est une idole cassée, mais je suis la première à trouver que les fonctionnaires (et j'ajouterais les chercheurs) devraient être mieux payés (mais en contrepartie, on devrait demander à certains de sortir un peu de leur zone de confort et de se remuer pour s'améliorer).
Alors, après, par quoi commencer? par mieux les payer ou par leur demander plus? Si on se met à la place de celui qui paye (l'Etat) ou de celui qui est payé (le fonctionnaire), la solution ne sera pas la même... donc on n'avance pas. Vous remarquerez que j'ai parlé des fonctionnaires, pas seulement des profs et très honnêtement, je pense qu'on pourrait même généraliser un peu plus parce que les salariés du privé qui vous reprochent votre sécurité de l'emploi feraient mieux de ne pas trop la ramener sur ce sujet (quand je vois la facilité de licenciement ici, Outre-Atlantique, en comparaison à la lourdeur d'un licenciement français, je ne peux m'empêcher de sourire...)
Sur ce, je vous souhaite une bonne journée... je vais me coucher et j'aurais sans doute le plaisir de vous relire demain!!!

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lavouivre le Mer 12 Mar 2008 - 7:39

Lo lalotte :-) .

c'est peut être le décalage horaire, mais j'ai du mal à lire ton post, ça ne me semble pas bien clair.

Copier/coller pour le relire plus tard, 07/20 en première lecture.

lalotte, on t'aime.

Whaaa, en deuxième lecture je vote pour ton entrée au gouvernement lalotte, tu sais faire quoi ?, bon c'est pas important ça, ce qui compte c'est de bien causer.

lavouivre

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lavouivre le Mer 12 Mar 2008 - 8:40

lalotte:

je pige maintenant le contenu de tes posts: tu es expatrié(e) et tu lance des appels à sauver la France comme l'a fait mon général en son temps :-) .

Faut te réveiller lalotte, la guerre réelle est finie depuis pas mal de temps et la guerre économique c' est pas rigolo et il y a trop de tricheurs.


Dernière édition par lavouivre le Mer 12 Mar 2008 - 15:52, édité 1 fois

lavouivre

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par xavier le Mer 12 Mar 2008 - 13:41

uste après le terrible moment de l'adolescence où rien ne va,

Pour certains lalotte.

Pour ma part je trouve au contraire que le moment de l'adolescence est un moment extraordinaire où plein de choses peuvent aller;

xavier

Nombre de messages : 139
Emploi : prof
Date d'inscription : 17/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par xavier le Mer 12 Mar 2008 - 13:47

Si on a toutes les excuses pour se planter, pourquoi se donner la peine d'essayer? Bref, je ne pense pas qu'on fasse avancer les choses comme cela.


Je suis bien d'accord lalotte.

Mais j'ai l'impression que vous avez une idée fausse de la réalité, ou bien ne vivé-je pas dans cette réalité?

Je n'ai jamais eu le discours de "pôôôvres" jeunes, génération sida, génération chômage.

Au contraire "chanceux", parce qu'ils ont accès au savoir, accès à l'info.

Pour moi le 11/9 a été un exemple frappant de la révolution Internet. Je crois que rares sont ceux qui ignoraient encore la chute des Tours deux heures après.

Et l'accès facile à la connaissance. En quelques minutes je peux trouver des infos sur presque tout, et cela sans avoir acquis des encyclopédies onéreuses.


Je trouve donc que l'époque est formidable.

xavier

Nombre de messages : 139
Emploi : prof
Date d'inscription : 17/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Choubie le Lun 17 Mar 2008 - 2:22

Salut à tous,

je me présente vite fait, je suis en terminale littéraire option arts.

Plusieurs choses ont fait que j'ai voulu réagir en lisant vos réponses sur ce sujet, mais je ne pourrais pas tout mettre. Cependant, je suis entièrement d'accord sur le fait que certains professeurs peuvent se prendre une grosse claque en voyant leurs noms à côté d'une note le tout publié sur internet et visible par tous.

Maintenant, je suis pas tout à fait contre ce site, parce que c'est très difficile de faire comprendre à un professeur quand les élèves ont un problème avec sa méthode.
Peut-être que je les attire mais j'ai eut à faire à plusieurs professeurs, qui ne sont pas forcemment incompétents, mais dont les méthodes d'enseignements ou le comportement en cours laissent à désirer.

Et pourtant impossible de se plaindre. Certains professeurs nous écoutent (ou pas ! ), se vexent, et refusent de se remettre en question avec l'argument suivant "ce n'est pas à moi de m'adapter, ce sont les élèves qui doivent s'adpater". Je trouve cela discutable, étant donné que c'est nous qui avons le bac à la fin de l'année !
Le dernier recours, c'est le conseil de classe. En parler au conseil permettrais d'ouvrir un dialogue avec le professeur mais cela le met mal à l'aise vis-à-vis de ses collègues et généralement le débat n'avance pas.

Finalement, ce site permettait au élèves de faire passer un message aux professeurs. Je parle pas de l'abruti qui se venge d'une mauvaise note, mais bien de tout un groupe d'élèves qui auraient la même notation et dont le message serait clair.

Je prend un exemple concret : ma prof d'espagnol de première. Assez âgée, elle ne cessait de nous répéter que l'on était des moins que rien, et qu'elle n'avait jamais vu de classe aussi nulle. Ce qu'elle répétait également à ses secondes et terminales. Le problème ne venait pas de notre classe. Ensuite, ces méthodes étaient injustes et arbitraires. Interdiction absolue de prendre des notes. Tout dans la mémoire. Le lendemain ou la semaine suivante on devait réstituer des mots de vocabulaires et des emplois grammaticaux que l'ont avait entendu au cours précédents ! ... ! Par exemple, elle notait des exercices avec des lettres allant de "B" à "D-", et pour la note elle comptait le nombre de faute et non pas le travail fournit. Une copie double avec une quinzaine de fautes m'a valu un C- (ce qui equivaut à 9-10/20 ), alors qu'une amie avait eut un B+ ( 14-15/20) pour seulement 10 lignes et deux fautes... QUe dire de sa notation à l'oral ? Elle désigne un élève qu'elle aime bien (donc un des deux qui a la moyenne) et lui donne la feuille de note ou celui-ci doit mettre des batons devant le nom de ceux qui parle (facile de tricher, hein ?) et ensuite elle applique une règle de calcul qui fait que quelqu'un ayant 7 batons se retrouve avec 6 à l'oral et un autre ayant 11 batons se retrouve avec 17 ! Y'avait pas de notes moyennes, c'etait soit très bas, soit très haut.

Ce genre d'anecdotes, quand elles s'accumulent, font que les cours deviennent tendus. On lui en parle, elle s'énerve et clos le débat, finalement on en parle en classe entière avec le professeur principale, puis la CPE mais rien à faire. Résultat la classe se braque contre la prof, l'ambiance en cours devient vraiment pourrie, et seulement deux élèves ont la moyenne et la meilleure note est de 11. La plus mauvaise était quand même de 3,5 ! Cette année, la moyenne tourne autour de 11, et 7 élèves n'ont pas la moyenne (la plus basse étant de 6,5).

Je pense à ce genre de professeurs, on ne peut rien dire, rien faire. Les adultes nous écoutent, nous prennent pour des ados énervés qui se victimisent. Mais au final ils se rendent compte qu'il y'a un réel problème (ils finissent par comprendre quand les parents d'élèves se bougent et viennent râler) mais l'administration ne peut (ou ne veut) rien faire et ce genre de site permet justement aux élèves de prendre la parole. Pour moi c'est un dernier recours, mais un recours efficace. Maintenant, le fait de ficher une personne sur internet n'est pas normal (ni légal) et je souhaite à personne d'être à la place de ces professeurs. Finalement le site a relevé ce problème de fond, on peut au moins lui reconnaître ca. Les élèves sont jugés par leur professeurs, et ils veulent juger leur professeurs également. C'est discutable, mais c'est la réalité.

Mon professeur de math en seconde adorait faire des commentaires du genre "En progrès" quand il rendait un 5 ou un 6, ou encore de jolies phrases du genre "C'est le néant total" et "La plus belle remontée de la semaine c'est ...... qui a doublé sa moyenne et qui passe de 3/20 à 6/20, on l'applaudit" . Quand on a de l'humour, evidemment on a envie de rire, mais quand on voit la réaction de l'élève qui fond en larmes, la c'est beaucoup moins drôle.

Un autre cas, un professeur de philo. Une amie l'a en cours cette année, ce prof terrifie ses élèves (pourtant ce sont des terminales.......), il jette les cours de ses élèves par la fenêtre parce qu'ils ont eut le malheur de faire un dessin dans la marge. Il humilie chacun des élèves n'ayant pas la moyenne, il les appelle au tableau, lit à voix haute l'appréciation (souvent pleine de sacasmes) et donne la note devant toute la classe. Il qualifie une élève de "vertébrée décérébrée" et de "grosse chose molle et inutile". Il se fiche complètement de ce que peuvent ressentir les élèves. Il abuse d'un pouvoir qu'il ne devrait pas avoir. Il se calmerait vite si tout le monde pouvait savoir comment il traite ses élèves. Et que peuvent y faire les élèves ? En parler ! Mais les autres professeurs ne veulent (et souvent ne peuvent) rien faire, et l'administration ce moque de ce genre de problèmes. Pour eux c'est "normal".

Alors, la véritable question, c'est de savoir que peuvent faire les élèves fassent à des professeurs qui abusent de leur rôle et franchissent parfois les limites du tolérable ?

J'ai cité que trois professeurs et pourtant j'en aurais tellement à citer. Je pourrais citer les bons professeurs aussi, ma prof de philo qui est excellente, qui fait sont métier par choix et par passion. Forcemment on le ressent, elle s'adapte à nous et nous aide dans nos difficultées et ne cherche pas à "casser" les élèves qui n'y arrivent pas tout en remettant à leur place ceux qui n'essaye pas.

Y'en a on a l'impression qu'ils sont tellement déçus de leur vie qu'ils se vengent sur les élèves ou qu'ils passent leurs nerfs sur eux. Ma prof de français de seconde considéré que le 9 était une très bonne note, effectivement j'avais 9 de moyenne avec elle et j'ai eut un beau 15 au devoir commun... Elle ne cessait de nous répéter que ca ne servait à rien de s'accrocher à nos rêves parce que de toute façon on arriverait jamais à y accéder et elle a démonter une fille qui voulait devenir psychologue parce que "c'est trop dur pour toi t'y arriveras jamais, en plus ca n'a aucun avenir comme métier". Ou encore de jouer l'étonnée quand elle apprend la note d'une élève qu'elle évaluée à 7/20 et qui avait eut un 12 au devoir commun. S'il y a des profs ici peut-etre qu'ils confirmeront (ou pas) qu'ils sont quand même assez libre (voir totalement) dans leur manière de faire les cours, de noter les élèves, et dans la méthodologie. Vous avez des comptes à rendre, si je ne me trompe pas, mais dans l'ensemble c'est vous qui décidez la valeur d'une copie (enfin surtout pour les matièrs comme la philo, l'histoire en terminale, etc.). Vous pouvez enlever des points ou en rajouter, il n'y a pas toujours de barèmes.

Certain son accros aux devoirs surprises, d'autres considèrent (en langues surtout) que l'oral est essentiel et la note d'oral devient le plus gros coefficient alors que l'année précédente cette note comptait coefficient 1. D'autres passent trois semaines sur un chapitre qu'un autre aurait fait en une, et inversement une semaine là ou d'autres passent trois semaines... Le programme est le même mais l'enseignement est totalement différent, et qu'on vienne pas me dire que les élèves sont égaux sur le plan de l'éducation.

En histoire, notre professeur a décidé qu'on aurait pas le temps d'étudier la moitié du programme et nous a donc fait une lsite de tous les chapitres a étudier seuls chez nous, et pendant ce temps elle passe cinq semaines sur le même cours, masi un cours ou elle regroupe trois chapitres. Enfin, elle arrange les cours à sa manière, et nous on se retrouve avec une quinzaine de chapitres a étudier sur nos livres (et les professeurs d'histoire-géo confirmeront qu'ils sont rarement clair et complet... Enfin le mien en tout cas !) On peut rien lui dire, c'est elle le professeur, elle n'accepte pas les critiques, ni les remarques que l'on fait. Si on est pas content "ce n'est pas la peine de venir en cours" (comme si on avait le choix !). AU final, vive les annales bac, et les livres trouvés dans les librairies qui résument les cours. Pas cool pour ceux dont les parents refusent d'acheter les livres, n'est-ce pas ?
Idem en littérature, le professeur nous a clairement fait comprendre qu'il s'ennuyait en étudiant Jacques le Fataliste, donc on a abandonné l'étude du livre (on a étudier même pas un quart) et à nous de faire le boulot chez nous. Sympa, hein ?

Voila le problème, qu'est-ce qu'on peut faire en tant qu'eleves contre ca ? Ils décident, et si on râle ca change quoi ? Si on cherche des compromis certains acceptent et d'autres refusent, et dans ce cas qu'est-ce qu'on peut faire ? On ramène les parents d'élèves, on discute au conseil de classe mais si le prof refuse de se remettre en question on peut rien y faire.
Mettre les noms des professeurs sur internet ce n'est pas la solution, mais honnêtement du point de vue des élèves ca permet de faire passer un message clair à certain profs. Mais peut-etre qu'il faudrait trouver une solution moins humiliante, moins radicale ?


Des idées ? (si vous vous êtes pas endormis en me lisant Embarassed bounce )

Choubie

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Lun 17 Mar 2008 - 2:47

C'est long, c'est vrai, mais c'est courageux!!!
De mémoire, quand on avait des profs "catastrophiques" pour le bac, on prenait les cours des classes voisines... pour le reste, je vois ce que tu veux dire, les élèves ne peuvent pas faire grand'chose et sont un peu "pris en otage", il faut insister auprès des délégués, du proviseur et des parents, mais on en parlait tout à l'heure, on ne change pas comme ça les profs (enfin, on peut généraliser, les personnes) qui ne sont pas ouverts à la critique... Courage!

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Cripure le Lun 17 Mar 2008 - 3:01



Spoiler:
Choubie a écrit:Salut à tous,

je me présente vite fait, je suis en terminale littéraire option arts.

Plusieurs choses ont fait que j'ai voulu réagir en lisant vos réponses sur ce sujet, mais je ne pourrais pas tout mettre. Cependant, je suis entièrement d'accord sur le fait que certains professeurs peuvent se prendre une grosse claque en voyant leurs noms à côté d'une note le tout publié sur internet et visible par tous.

Maintenant, je suis pas tout à fait contre ce site, parce que c'est très difficile de faire comprendre à un professeur quand les élèves ont un problème avec sa méthode.
Peut-être que je les attire mais j'ai eut à faire à plusieurs professeurs, qui ne sont pas forcemment incompétents, mais dont les méthodes d'enseignements ou le comportement en cours laissent à désirer.

Et pourtant impossible de se plaindre. Certains professeurs nous écoutent (ou pas ! ), se vexent, et refusent de se remettre en question avec l'argument suivant "ce n'est pas à moi de m'adapter, ce sont les élèves qui doivent s'adpater". Je trouve cela discutable, étant donné que c'est nous qui avons le bac à la fin de l'année !
Le dernier recours, c'est le conseil de classe. En parler au conseil permettrais d'ouvrir un dialogue avec le professeur mais cela le met mal à l'aise vis-à-vis de ses collègues et généralement le débat n'avance pas.

Finalement, ce site permettait au élèves de faire passer un message aux professeurs. Je parle pas de l'abruti qui se venge d'une mauvaise note, mais bien de tout un groupe d'élèves qui auraient la même notation et dont le message serait clair.

Je prend un exemple concret : ma prof d'espagnol de première. Assez âgée, elle ne cessait de nous répéter que l'on était des moins que rien, et qu'elle n'avait jamais vu de classe aussi nulle. Ce qu'elle répétait également à ses secondes et terminales. Le problème ne venait pas de notre classe. Ensuite, ces méthodes étaient injustes et arbitraires. Interdiction absolue de prendre des notes. Tout dans la mémoire. Le lendemain ou la semaine suivante on devait réstituer des mots de vocabulaires et des emplois grammaticaux que l'ont avait entendu au cours précédents ! ... ! Par exemple, elle notait des exercices avec des lettres allant de "B" à "D-", et pour la note elle comptait le nombre de faute et non pas le travail fournit. Une copie double avec une quinzaine de fautes m'a valu un C- (ce qui equivaut à 9-10/20 ), alors qu'une amie avait eut un B+ ( 14-15/20) pour seulement 10 lignes et deux fautes... QUe dire de sa notation à l'oral ? Elle désigne un élève qu'elle aime bien (donc un des deux qui a la moyenne) et lui donne la feuille de note ou celui-ci doit mettre des batons devant le nom de ceux qui parle (facile de tricher, hein ?) et ensuite elle applique une règle de calcul qui fait que quelqu'un ayant 7 batons se retrouve avec 6 à l'oral et un autre ayant 11 batons se retrouve avec 17 ! Y'avait pas de notes moyennes, c'etait soit très bas, soit très haut.

Ce genre d'anecdotes, quand elles s'accumulent, font que les cours deviennent tendus. On lui en parle, elle s'énerve et clos le débat, finalement on en parle en classe entière avec le professeur principale, puis la CPE mais rien à faire. Résultat la classe se braque contre la prof, l'ambiance en cours devient vraiment pourrie, et seulement deux élèves ont la moyenne et la meilleure note est de 11. La plus mauvaise était quand même de 3,5 ! Cette année, la moyenne tourne autour de 11, et 7 élèves n'ont pas la moyenne (la plus basse étant de 6,5).

Je pense à ce genre de professeurs, on ne peut rien dire, rien faire. Les adultes nous écoutent, nous prennent pour des ados énervés qui se victimisent. Mais au final ils se rendent compte qu'il y'a un réel problème (ils finissent par comprendre quand les parents d'élèves se bougent et viennent râler) mais l'administration ne peut (ou ne veut) rien faire et ce genre de site permet justement aux élèves de prendre la parole. Pour moi c'est un dernier recours, mais un recours efficace. Maintenant, le fait de ficher une personne sur internet n'est pas normal (ni légal) et je souhaite à personne d'être à la place de ces professeurs. Finalement le site a relevé ce problème de fond, on peut au moins lui reconnaître ca. Les élèves sont jugés par leur professeurs, et ils veulent juger leur professeurs également. C'est discutable, mais c'est la réalité.

Mon professeur de math en seconde adorait faire des commentaires du genre "En progrès" quand il rendait un 5 ou un 6, ou encore de jolies phrases du genre "C'est le néant total" et "La plus belle remontée de la semaine c'est ...... qui a doublé sa moyenne et qui passe de 3/20 à 6/20, on l'applaudit" . Quand on a de l'humour, evidemment on a envie de rire, mais quand on voit la réaction de l'élève qui fond en larmes, la c'est beaucoup moins drôle.

Un autre cas, un professeur de philo. Une amie l'a en cours cette année, ce prof terrifie ses élèves (pourtant ce sont des terminales.......), il jette les cours de ses élèves par la fenêtre parce qu'ils ont eut le malheur de faire un dessin dans la marge. Il humilie chacun des élèves n'ayant pas la moyenne, il les appelle au tableau, lit à voix haute l'appréciation (souvent pleine de sacasmes) et donne la note devant toute la classe. Il qualifie une élève de "vertébrée décérébrée" et de "grosse chose molle et inutile". Il se fiche complètement de ce que peuvent ressentir les élèves. Il abuse d'un pouvoir qu'il ne devrait pas avoir. Il se calmerait vite si tout le monde pouvait savoir comment il traite ses élèves. Et que peuvent y faire les élèves ? En parler ! Mais les autres professeurs ne veulent (et souvent ne peuvent) rien faire, et l'administration ce moque de ce genre de problèmes. Pour eux c'est "normal".

Alors, la véritable question, c'est de savoir que peuvent faire les élèves fassent à des professeurs qui abusent de leur rôle et franchissent parfois les limites du tolérable ?

J'ai cité que trois professeurs et pourtant j'en aurais tellement à citer. Je pourrais citer les bons professeurs aussi, ma prof de philo qui est excellente, qui fait sont métier par choix et par passion. Forcemment on le ressent, elle s'adapte à nous et nous aide dans nos difficultées et ne cherche pas à "casser" les élèves qui n'y arrivent pas tout en remettant à leur place ceux qui n'essaye pas.

Y'en a on a l'impression qu'ils sont tellement déçus de leur vie qu'ils se vengent sur les élèves ou qu'ils passent leurs nerfs sur eux. Ma prof de français de seconde considéré que le 9 était une très bonne note, effectivement j'avais 9 de moyenne avec elle et j'ai eut un beau 15 au devoir commun... Elle ne cessait de nous répéter que ca ne servait à rien de s'accrocher à nos rêves parce que de toute façon on arriverait jamais à y accéder et elle a démonter une fille qui voulait devenir psychologue parce que "c'est trop dur pour toi t'y arriveras jamais, en plus ca n'a aucun avenir comme métier". Ou encore de jouer l'étonnée quand elle apprend la note d'une élève qu'elle évaluée à 7/20 et qui avait eut un 12 au devoir commun. S'il y a des profs ici peut-etre qu'ils confirmeront (ou pas) qu'ils sont quand même assez libre (voir totalement) dans leur manière de faire les cours, de noter les élèves, et dans la méthodologie. Vous avez des comptes à rendre, si je ne me trompe pas, mais dans l'ensemble c'est vous qui décidez la valeur d'une copie (enfin surtout pour les matièrs comme la philo, l'histoire en terminale, etc.). Vous pouvez enlever des points ou en rajouter, il n'y a pas toujours de barèmes.

Certain son accros aux devoirs surprises, d'autres considèrent (en langues surtout) que l'oral est essentiel et la note d'oral devient le plus gros coefficient alors que l'année précédente cette note comptait coefficient 1. D'autres passent trois semaines sur un chapitre qu'un autre aurait fait en une, et inversement une semaine là ou d'autres passent trois semaines... Le programme est le même mais l'enseignement est totalement différent, et qu'on vienne pas me dire que les élèves sont égaux sur le plan de l'éducation.

En histoire, notre professeur a décidé qu'on aurait pas le temps d'étudier la moitié du programme et nous a donc fait une lsite de tous les chapitres a étudier seuls chez nous, et pendant ce temps elle passe cinq semaines sur le même cours, masi un cours ou elle regroupe trois chapitres. Enfin, elle arrange les cours à sa manière, et nous on se retrouve avec une quinzaine de chapitres a étudier sur nos livres (et les professeurs d'histoire-géo confirmeront qu'ils sont rarement clair et complet... Enfin le mien en tout cas !) On peut rien lui dire, c'est elle le professeur, elle n'accepte pas les critiques, ni les remarques que l'on fait. Si on est pas content "ce n'est pas la peine de venir en cours" (comme si on avait le choix !). AU final, vive les annales bac, et les livres trouvés dans les librairies qui résument les cours. Pas cool pour ceux dont les parents refusent d'acheter les livres, n'est-ce pas ?
Idem en littérature, le professeur nous a clairement fait comprendre qu'il s'ennuyait en étudiant Jacques le Fataliste, donc on a abandonné l'étude du livre (on a étudier même pas un quart) et à nous de faire le boulot chez nous. Sympa, hein ?

Voila le problème, qu'est-ce qu'on peut faire en tant qu'eleves contre ca ? Ils décident, et si on râle ca change quoi ? Si on cherche des compromis certains acceptent et d'autres refusent, et dans ce cas qu'est-ce qu'on peut faire ? On ramène les parents d'élèves, on discute au conseil de classe mais si le prof refuse de se remettre en question on peut rien y faire.
Mettre les noms des professeurs sur internet ce n'est pas la solution, mais honnêtement du point de vue des élèves ca permet de faire passer un message clair à certain profs. Mais peut-etre qu'il faudrait trouver une solution moins humiliante, moins radicale ?


Des idées ? (si vous vous êtes pas endormis en me lisant Embarassed bounce )
Pensez-vous que ces gens se soucieront d'une note ? Celle-ci ne sera qu'une vengence, sans plus, elle n'aboutira à rien.
Si un prof de philo traite quelqu'un de "vertébré décérébré", cela doit déboucher sur une plainte en justice. Pas sur une note !! Je vous signale que des plaintes ont été déposées par des parents pour des appréciations comme "élève naïf"...
Maintenant, le fait qu'avec 9 habituellement vous obteniez 15 à un devoir commun, ça montre quoi, sinon qu'à un devoir, vous avez eu 6 points de plus que d'habitude ? Je ne comprends pas. Connaissez-vous l'histoire des comètes ?
Perso, 20 ans de métier m'empêchent d'accorder crédit à vos différents exemples, soigneusement répartis sur l'ensemble des disciplines. Non qu'ils soient invraisemblables. Mais que personne n'en parle et qu'il n'y ait aucun écho, quand on voit la réactivité actuelle de l'administration, c'est totalement invraisemblable. Je crois que vous décrivez un état qui date de plusieurs décennies. Excusez-moi si vous avez été sincère, mais je n'y crois pas un instant.
Au fait, en littérature en TL, on n'étudie pas les oeuvres page après page, mais selon des questions synthétiques. Dire "on n'en a étudié qu'un quart" n'a aucun sens, principalement pour Jacques. Et là, je parle de mon travail au quotidien (j'ai des T L depuis 1996).


Dernière édition par Cripure le Lun 17 Mar 2008 - 15:22, édité 2 fois

Cripure

Nombre de messages : 234
Age : 52
Emploi : professeur agrégé de lettres classiques
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Cripure le Lun 17 Mar 2008 - 3:03

lalotte a écrit:C'est long, c'est vrai, mais c'est courageux!!!
De mémoire, quand on avait des profs "catastrophiques" pour le bac, on prenait les cours des classes voisines... pour le reste, je vois ce que tu veux dire, les élèves ne peuvent pas faire grand'chose et sont un peu "pris en otage", il faut insister auprès des délégués, du proviseur et des parents, mais on en parlait tout à l'heure, on ne change pas comme ça les profs (enfin, on peut généraliser, les personnes) qui ne sont pas ouverts à la critique... Courage!

Courageux ?????
Prise en otage ?????
Lalotte, vous m'avez habitué à mieux.
Ne lui souhaitez pas bon courage : il a une tare par discipline, il n'y arrivera jamais. Salauds de profs nantis !!

Cripure

Nombre de messages : 234
Age : 52
Emploi : professeur agrégé de lettres classiques
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Lun 17 Mar 2008 - 5:46

Cripure, que voulez-vous que je lui dise?
"Allez, t'inquiète pas, on a tous eu quelques profs qui étaient des calamités et on a survécu?"
Ou bien,
"Souffre en silence... le site internet qui aurait pu permettre de révéler la grande injustice dont tu souffres vient d'être lamentablement censuré par les mêmes profs qui vont te faire rater ton bac?"
Non, je ne lui dirai rien de cela parce que je ne pense pas que la résignation ou la victimisation soient des solutions...
Je lui conseille donc de continuer à tenter un dialogue avec la hiérarchie scolaire pour régler le problème (si problème il y a) et en attendant une solution (qui peut très bien ne jamais arriver), de mettre les bouchées doubles pour décrocher son bac honorablement...
C'est tout de même mieux que de gémir sur son sort en espérant que le bac est effectivement donné à tout le monde, non?

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Cripure le Lun 17 Mar 2008 - 12:31

lalotte a écrit:Cripure, que voulez-vous que je lui dise?
"Allez, t'inquiète pas, on a tous eu quelques profs qui étaient des calamités et on a survécu?"
Ou bien,
"Souffre en silence... le site internet qui aurait pu permettre de révéler la grande injustice dont tu souffres vient d'être lamentablement censuré par les mêmes profs qui vont te faire rater ton bac?"
Non, je ne lui dirai rien de cela parce que je ne pense pas que la résignation ou la victimisation soient des solutions...
Je lui conseille donc de continuer à tenter un dialogue avec la hiérarchie scolaire pour régler le problème (si problème il y a) et en attendant une solution (qui peut très bien ne jamais arriver), de mettre les bouchées doubles pour décrocher son bac honorablement...
C'est tout de même mieux que de gémir sur son sort en espérant que le bac est effectivement donné à tout le monde, non?


Comme toujours, Lalotte, je ne prenais position que sur le choix des termes. Dire ce que l'on veut sur un site n'a rien de "courageux", vous en conviendrez. Quant à l'expression "pris(e) en otage... Faut-il développer ?

Cripure

Nombre de messages : 234
Age : 52
Emploi : professeur agrégé de lettres classiques
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Historien le Lun 17 Mar 2008 - 13:21

Oui, je suis d'accord sur le fait que dire ce que l'on veut sur un site n'a rien de courageux... Cela reste virtuel, on n'est pas face à la personne à laquelle on s'adresse...
avatar
Historien

Nombre de messages : 91
Emploi : Etudiant en Histoire
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://historien.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Tsunade le Lun 17 Mar 2008 - 14:14

Cependant il y a un vrai problème. Ce qu'a vécu Choubie je l'ai vécu aussi et ce n'était pas il y a 10 ans.

J'ai eu un prof d'Espagnol en 4e qui partait à la retraite à la fin de l'année et bien, en rentrant en 3e je ne savais dire qu'une phrase! J'ai dû bosser comme une folle pendant les vacances et les week-ends pour ratrapper mon retard. Il y a des lacunes dues aux élèves et d'autres dues aux profs. On ne peut pas le nier.

Je ne pense pas que porter plainte contre des profs si ils ont des propos déplacés soit une solution. Si l'on doit porter plainte c'est que le dialogue est fermé. Donc ça confirmme un vrai problème.

On sait très bien que le système français a tendance à sous-noter. En France tout le monde le fait donc on ne tient pas compte que des notes. Mais que faire quand on veut intégrer un établissement à l'étranger et que l'on est recalé pour ces notes trop légères?

Les profs qui nous disent qu'on est trop nul et qu'on n'a pas le niveau, on en rencontre à tous les niveaux et même dans les universités.
Ca motive pour travailler ou ça confirme un manque de confiance chez l'élève qui baisse les bras.

Cripure je me doute que vous ne traitez pas vos élèves ainsi mais hélas beaucoup de vos collègues le font. Et je peux vous assurer qu'ils le font encore.

Cependant quand on étudie les programmes scolaires et les horaires attribués à chaque enseignement, je vois difficilement comment les profs peuvent boucler le programme en approfondissant chaques parties. C'est matériellement très difficile.
Je suis pour que les élèves travaillent pour eux en appronfondissant d'eux-mêmes leurs cours. Mais beaucoup d'élèves ne mettent jamais les pieds au CDI ou dans les bibliothèques.
Ils doivent apprendre à travailler tout seul mais avec une base qui reste celle du cours.

Il n'en reste pas moins que je suis toujours contre le fait de noter les profs. Mais réinstaurer un dialogue entre eux et les élèves est fondamental.

_________________


"Ce n'est pas dans la science qu'est le bonheur, mais dans l'acquisition de la science" Edgar Allan Poe Le Pouvoir des mots
"La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers" André Malraux
avatar
Tsunade
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 153
Age : 35
Localisation : Yvelines
Emploi : Etudiante en CAPES Histoire-Géographie
Loisirs : Cueillir des framboises et coiffer des poneys!
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par lalotte le Lun 17 Mar 2008 - 16:04

Bon, ok, termes un peu exagérés!

Alors, pour courageux, un peu quand même, elle arrive sur un forum blindé de profs "armés" jusqu'aux dents qui ne feront qu'une bouchée de l'élève qui ose dire "les profs ne sont pas tous parfaits" Very Happy
Certes, elle est dans le plus pur anonymat, elle peut raconter n'importe quoi (mais je ne le crois pas parce que des profs comme les siens, j'en ai eu, pas autant d'un coup, mais j'en ai eu et ça n'est pas évident pour tous les élèves), mais avouez qu'aller raconter ça sur un forum contre note2be, c'est tout de même prendre le risque d'aller le dire à des profs (et en plus à des profs en colère)...

"pris en otage", bon, c'est un peu provoc, je l'admets, mais quand j'y repense c'est un peu le sentiment qu'on a... les adultes à qui on en parle ne veulent rien savoir ou savent mais ne veulent rien dire (une belle omerta) ou savent mais ne peuvent rien faire.

Alors, Cripure, remettez-vous deux minutes dans les baskets de l'élève qui vous explique qu'il a le bac à la fin de l'année et qu'il aimerait vraiment que ses professeurs l'aident un peu à franchir ce cap, oubliez que tous les professeurs ne sont pas comme vous et excusez ma tendance naturelle à l'exagération.

Que doit faire cet élève? il lui reste deux mois et demi?

lalotte

Nombre de messages : 225
Age : 40
Emploi : Parent d'élève
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Carl le Lun 17 Mar 2008 - 16:09

Un peu comme le dit Tsunade - et pour répondre à ta question lalotte - Je pense que le mieux qu'elle puisse faire, c'est se renseigner sur le programme des matières et après de travailler seule ou en formant un groupe...
Dans l'expectative du groupe, ça permet à chacun de s'entraider selon ses capacités et ainsi de pouvoir apporter à l'autre.
Par ailleurs, il lui faut regarder le programme, pourquoi pas se renseigner sur des forums d'entraide au bac, je pense qu'il en existe... et elle y trouvera certainement des cours et des informations...

Carl
Admin
Admin

Nombre de messages : 555
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Emploi : étudiant en prépa CAPES Histoire Géographie
Loisirs : Informatique...
Date d'inscription : 19/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.frichtiweb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Rm951 le Lun 17 Mar 2008 - 20:21

Je suis 100 % pour lalotte, mais toutes façons comme d'habitude il y auras des profs pas contents ( " ah non, notez par les ... les ... les babouins, jamais ! " ) pour gueuler, qu'est ce tu veux, il y en a eu y a 40, 30,20,10 ans et il y en a toujours aujourd'hui ( même de nouveaux profs ! )

Mais quand je voit ce forum, je me dit que y a pas quand même des profs un peu plus .... à l'écoute . Mais sur ma dizaine de profs, je n'en compte pas un qui accepterait ...

Rm951

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attitude des professeurs à revoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum